FCK-LOSC (1-0) : Tout reste encore possible

Malgré le revers concédé à Copenhague sur la plus petite des marges (1-0), le LOSC peut encore espérer décrocher une qualification en UEFA Champions League au match retour, à la seule condition de l’emporter. Le Grand Stade doit s’y préparer !

Au pays où le vélo est roi, le LOSC doit garder le guidon droit, histoire de revenir du Danemark avec un résultat intéressant sur le porte-bagages. Face au FC Copenhague, une redoutable équipe nordique qui pratique du beau jeu, les Dogues entament le tour de barrages de l’UEFA Champions League au Parken Stadium. Rudi Garcia décide d’y aligner une formation qui ressemble à deux gouttes d’eau à celle utilisée contre Nancy, seul Balmont étant préféré à Pedretti dans l’entrejeu. Comme attendu, l’enceinte danoise ne fait pas le plein, mais l’ambiance résonne bien. C’est dans ce contexte que les Lillois - vêtus de noir -  attaquent la rencontre.

Payet manque son pénalty, Santin met les Lillois au tapis

Comme le soulignait Rio Mavuba en conférence de presse, en coupe d’Europe, il n’y a pas de place pour le hasard. Par contre pour le jeu, si ! Payet, Martin puis Kalou le démontrent d’emblée, même si l’Ivoirien bute sur Wiland à la conclusion (7’). Réponse danoise immédiate : Kristensen allume, parade de Landreau (8’). Derrière, Kalou s’infiltre dans la surface et tombe : pénalty ! Payet s’en charge, Wiland repousse sur sa gauche… (16’) Le LOSC voit là une belle opportunité s’envoler, avec une physionomie de match qui aurait pu complètement changer. Dans la foulée, le Réunionnais tente de se refaire : il trouve les gants du portier (17’). Si dans le jeu, les Danois accentuent la pression, les Dogues remontent clairement le bloc. À la demi-heure de jeu, Martin envoie un shoot qu’il ne cadre pas (31’). Les intentions nordistes sont tout de même bien présentes. Seulement, les hommes de Jacobs n’entendent pas se faire remonter au score. Bolanos constate d’abord Chedjou dévier son tir à ras de terre (34’), puis les Danois profitent d’un contre assassin pour débloquer le compteur, par une tête de Santin, seul au point de pénalty (1-0, 38’). Le coup dur alors que la pause arrive…

Les Dogues butent sur le mur copenhagois

Bien entendu, avec un pareil dénouement, la révolte lilloise est attendue. Si la deuxième période démarre calmement, les Dogues passent la seconde avant l’heure de jeu. Gueye parvient à s’ouvrir le chemin de la frappe : ça passe à droite (55’). Dans la continuité, Kalou centre, De Melo coupe au premier poteau, Wiland intervient (57’). Sur le corner, Chedjou l’oblige à boxer sous la barre (58’), quant à De Melo, il ne cadre pas sa reprise sur un centre de Payet (60’). Il ne manque plus que la concrétisation… Les entrées conjuguées de Gueye et Roux donnent un élan nouveau aux Lillois qui essaient à tout prix d’inverser la tendance. Seulement Bengtsson rappelle aux Dogues que chaque contre peut être dangereux. Son tir frôle le montant gauche de Landreau (78’). Les Danois jouent de leur avantage et empêchent les Lillois d’accrocher le nul, même si ces derniers fournissent les efforts nécessaires jusque dans les arrêts de jeu… en vain. Le LOSC va devoir sortir un match retour de haute volée au Grand Stade s’il veut atteindre la phase de poules d’UEFA Champions League. Rendez-vous le 29 août !

Feuille de match du tour de barrages aller d’UEFA Champions League
Mardi 21 août, 20h45

FC Copenhague-LOSC 1-0 (1-0)
Parken Stadium, temps doux et sec, 15 564 spectateurs

Arbitre : Marijo Strahonja (CRO)

Buts : Santin (38’) pour le FC Copenhague
Avertissements : Rozehnal (68’), Roux (77’) pour le LOSC

FC Copenhague
Wiland ; Jacobsen, Sigurdsson, Stadsgaard, Bengtsson ; Bolanos (Vingaard, 86’), Kristensen, Claudemir, Ovideo (Delaney) ; Santin (Cornelius, 65’), Jorgensen
Entraîneur : Ariël Jacobs

LOSC
Landreau ; Béria, Rozehnal, Chedjou, Digne ; Mavuba, Balmont (Gueye, 46’), Martin (Pedretti, 90+2’) ; Payet (Roux, 62’), De Melo, Kalou
Entraîneur : Rudi Garcia

Suggestion d'articles